Stock exchange and vanity fair (Jeu The Bull)

par Bimbo, samedi 04 janvier 2020, 05:00 (il y a 51 jours) @ Nakama

Mais bon, comme dit par ailleurs, aucun des joueurs, qu'il soit historique ou récent, n'échappe à une dégringolade de piédestal en forme d'échafaudage en bois dont on fait les flûtes.

Nakama, le Dieu vivant, sept ans de disette. Lui aura pu attendre sept ans, campé sur ses convictions, mais le clampin suiveur ?


sept ans de disette ? Sur 15 participations aux JTB, je compte 11 années de sur-performance des indices, 1 année neutre et 3 années de sous-performance (2008, 2010, 2018)... avec au bout de ces 15 années ==> +1310% là où le CAC à fait +120% et le MICAC +208%.

La Bourse, une foire aux vanités !

Mais je reconnais que j'ai utilisé un raccourci (très) provocateur. :-D

En quelques mots (j'ai déjà expliqué cette forme de raisonnement ou d'interprétation) :

Ce que cherche un particulier en Bourse, c'est - la plupart du temps - de faire mieux que la caisse d'épargne.

7 ans pour qu'un "suiveur" retrouve sa mise en copiant le portefeuille Nakama. Cela s'étaye autour des chiffres collectés sur ce site. J'ai pris le point le plus haut du classement cumulé des portefeuilles Nakama et j'ai hypothéqué autour d'un suiveur à ce point de départ. Les grosses (très grosses) dégringolades de 2009 et 2011 ont fait le reste.

Mais bon, Buffett, c'est 10 ans ou même un peu plus. Là aussi, je me répète.

C'est juste une piqûre de rappel pour ceux qui découvrent la Bourse. Les autres se font les religions qu'ils veulent, d'autant qu'on peut tout aussi bien partir d'une hypothèse diamétralement opposée, celle qui consiste à entrer sur les portefeuilles Nakama a leur plus bas cumulés. ;-)

C'est aussi une illustration de la fameuse phrase qu'on peut énoncer ainsi: "Les performances antérieures ne prédisent surtout pas de la suite".


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum