Bilan portefeuille Nico36 jeuthebull après 2 mois (Securibourse)

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, mercredi 07 mars 2018, 12:56 (il y a 228 jours) @ Nico36

Bonjour,

Pour ma part, il m'a semblé à de nombreuses reprises que des fonds avaient suivi des positions d'intervenants connus sur les forums boursiers. Les fonds ont deux gros problèmes: la liquidité dont a parlé Pasca, mais aussi celui de l'impératif institutionnel qui ne leur permet pas de trop dévier des performances standardisées. Ce deuxième motif est au moins aussi important que le premier. Seuls quelques fonds reconnus peuvent se permettre d'être originaux parce qu'ils ont su prouver dans le passé qu'ils avaient du talent. Les autres encourent le risque d'être moins performant que l'indice. Ainsi cela freine grandement une prise de risque originale. Les deux motifs conjugués augmentent l'aversion à un certain type de risque, notamment sur les petites valeurs au faible flottant pour la raison simple qu'il faudra bien un moment revendre les titres détenus à d'autres. C'est ce qui explique que quantité de petites valeurs sont dépréciées parfois depuis très longtemps. On sait qu'il n'y aura pas de courant acheteur. La valeur intrinsèque perd de l'importance. Les petites valeurs dépendent surtout de logique de flux. Qu'est-ce qui amorcera une hausse probable? Voilà ce que se dit le gérant. Malgré une différence de formation indéniable, le particulier a un immense avantage sur le gérant de fond. Il n'est pas difficile pour un particulier d'être surperformant dans la durée avec un peu de méthode et de discipline. La capacité fait assez peu. Quant au marché français des petites valeurs, il est très étroit et tous les intervenants se connaissent, s'observent et s'imitent. Je n'ai aucun doute sur le fait que les meilleurs investisseurs particuliers sont suivis. Cela a été quelquefois le cas de Nakama. Cela l'est nettement moins pour P.Bourdon car il investit souvent sur des valeurs particulièrement illiquides. Ce qui dissuade les fonds. Ceci dit, sa réussite sur Encres Dubuit doit à mon avis une bonne part au fait qu'il ait été suivi. Ce qui a modifié la logique de flux sur ce titre. Le cas actuel de Graines Voltz est typique de l'importance de ces mouvements de flux sur des marchés étroits. Les intervenants se posent la question en ce moment si d'autres achèteront encore le titre s'il monte à 70€. C'est ce qui les freine malgré les analyses plausibles de quelques particuliers, dont les Daubasses, sur la valeur intrinsèque de cette société.

--
[image]





Graham


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum