Bilan portefeuille Nico36 jeuthebull après 2 mois (Securibourse)

par Nico36 @, vendredi 02 mars 2018, 21:13 (il y a 233 jours)

Classement au 02/03/2018, 12ème (je me satisferais volontiers de cette place à la fin de l'année...:-D ), +14.76%.

Dans le détail :


NOVAE AEROSPACE +29.96%
Mon titre sur lequel j'ai le plus confiance en 2018 (ratio reward/risk le plus élevé), les dernières news confirment mon sentiment positif sur cette société aéro qui se développe bien.

DEBFLEX +8.18%
Attente des résultats pour voir l'impact de la relocalisation des activités en France

ACTIPLAY (GROUPE) +8.82%
Je pense que la société est en bonne voie pour sortir de la procédure de sauvegarde. Potentiel majeur si c'est le cas. Risque important, comme dirait un célèbre hebdomadaire, pour les investisseurs avertis...

IMMERSION -1.76%
Peu d'échanges, une pepite technologique de la réalité virtuelle inconnue des investisseurs.

STEINHOFF IN HD -3.13%
Déception après un départ tonitruant (quasiment doublé en quelques jours), attente de la publication des comptes car je ne crois pas que la maison mère de Castorama fasse un parcours à la Enron en 2018.

EDITIONS DU SIGNE +13.85%
Versement du dividende effectué, décote encore importante sur les fonds propres (capitalisation représente 60% de mémoire des FP alors que société constamment rentable)

SODITECH +14.00%
A publié un CA stable vs 2016. Dossier qui a beaucoup déçu il y a quelques années, le marché de l'espace est porteur pour les années à venir.

GUILLEMOT CORP. -18.68%
Grosse déception,le marché n'a pas apprécié le CA annuel, il réajustera peut etre son
appréciation du résultat (valorisation des titres Ubi)

PARFEX SA +12.11%
Rentable et PER modeste, peu risquée à mon sens, monte tranquillement depuis janvier.

AVENIR TELECOM +84.29%
La recovery de 2017 se poursuit avec un bon newsflow.
D'ailleurs, de grosses recovery 2017 du style Claranova et Atari affichent dans le même ordre d'idée un début d'année en fanfare...

A suivre ^^

Bilan portefeuille Nico36 jeuthebull après 2 mois

par pasca711, samedi 03 mars 2018, 10:45 (il y a 233 jours) @ Nico36

Bonjour Nico,

Quel pourcentage de ton portefeuille est investi sur le Marché Libre dans ta vrai vie?

Personnellement à investir sur un marché non réglementé, je choisirai certainement le financement participatif.

Je te souhaite quand même le meilleur ;-)

Bilan portefeuille Nico36 jeuthebull après 2 mois

par Nico36 @, samedi 03 mars 2018, 14:34 (il y a 232 jours) @ pasca711

La majorité de mon portif réel (pour le moment)...
Comme dans le portif the bull, j'avais indiqué qu'il me paraissait difficile de trouver des opportunités dernièrement compte tenu de la hausse des marchés, même parmi les small caps.
Il fallait donc continuer à explorer en détail l'ex marché libre où j'ai déniché ce qui correspondait à mes critères.

D'une manière générale, j'investis toujours dans des petits dossiers car d'une part les gérants ne les suivent pas et il est plus facile de trouver des valeurs oubliées, et d'autre part les comptes et la stratégie sont souvent plus facile à appréhender.

Le marché libre maintenant Access me semble plus intéressant qu'il y a quelques temps, avec non seulement le double fixing + trading at last, mais aussi une meilleure communication notamment des comptes.

Ma stratégie d'investissement c'est de se concentrer sur un nombre restreint de dossiers que j'explore à fond et que je comprends (donc, ça exclut d'emblée le secteur des biotechs que je ne maitrise pas) , plutôt que d'essayer de tout suivre et donc le risque de devoir tout survoler ^^

A suivre, il reste 10 mois, bonne chance à tous :-)

PS : vous savez si des gérants ou "âne à listes" surveillent le choix des participants et s'en inspirent?

Bilan portefeuille Nico36 jeuthebull après 2 mois

par pasca711, mardi 06 mars 2018, 21:05 (il y a 229 jours) @ Nico36

Bonsoir Nico,

Je pense que les gérants sont dans leur grande majorité plus compétents que nous.
C'est la liquidité qui les empêche d'investir sur certaines valeurs.
La solution à mon avis, c'est de choisir des petites valeurs, mais pas trop petites pour qu’ils puissent y rentrer quand la valeur rentre dans leur radar suite à une hausse de valorisation.
Alors le coup d'avance que nous avons devient encore plus intéressant!!
Parce qu'avec leurs gros moyens, ils participent à la hausse de nos pépites.;-)

Pour essayer de surperformer, depuis des années, Je fais mes courses uniquement au compartiment C et Alternext.
Reste à trouver les bonnes, ce qui je te l'accorde devient de plus en plus difficile.


Pascal

Bilan portefeuille Nico36 jeuthebull après 2 mois

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, mercredi 07 mars 2018, 12:56 (il y a 228 jours) @ Nico36

Bonjour,

Pour ma part, il m'a semblé à de nombreuses reprises que des fonds avaient suivi des positions d'intervenants connus sur les forums boursiers. Les fonds ont deux gros problèmes: la liquidité dont a parlé Pasca, mais aussi celui de l'impératif institutionnel qui ne leur permet pas de trop dévier des performances standardisées. Ce deuxième motif est au moins aussi important que le premier. Seuls quelques fonds reconnus peuvent se permettre d'être originaux parce qu'ils ont su prouver dans le passé qu'ils avaient du talent. Les autres encourent le risque d'être moins performant que l'indice. Ainsi cela freine grandement une prise de risque originale. Les deux motifs conjugués augmentent l'aversion à un certain type de risque, notamment sur les petites valeurs au faible flottant pour la raison simple qu'il faudra bien un moment revendre les titres détenus à d'autres. C'est ce qui explique que quantité de petites valeurs sont dépréciées parfois depuis très longtemps. On sait qu'il n'y aura pas de courant acheteur. La valeur intrinsèque perd de l'importance. Les petites valeurs dépendent surtout de logique de flux. Qu'est-ce qui amorcera une hausse probable? Voilà ce que se dit le gérant. Malgré une différence de formation indéniable, le particulier a un immense avantage sur le gérant de fond. Il n'est pas difficile pour un particulier d'être surperformant dans la durée avec un peu de méthode et de discipline. La capacité fait assez peu. Quant au marché français des petites valeurs, il est très étroit et tous les intervenants se connaissent, s'observent et s'imitent. Je n'ai aucun doute sur le fait que les meilleurs investisseurs particuliers sont suivis. Cela a été quelquefois le cas de Nakama. Cela l'est nettement moins pour P.Bourdon car il investit souvent sur des valeurs particulièrement illiquides. Ce qui dissuade les fonds. Ceci dit, sa réussite sur Encres Dubuit doit à mon avis une bonne part au fait qu'il ait été suivi. Ce qui a modifié la logique de flux sur ce titre. Le cas actuel de Graines Voltz est typique de l'importance de ces mouvements de flux sur des marchés étroits. Les intervenants se posent la question en ce moment si d'autres achèteront encore le titre s'il monte à 70€. C'est ce qui les freine malgré les analyses plausibles de quelques particuliers, dont les Daubasses, sur la valeur intrinsèque de cette société.

--
[image]





Graham

Le particulier > gérant de fonds ?

par Franckchen ⌂, mercredi 07 mars 2018, 17:50 (il y a 228 jours) @ Graham

Tout à fait Graham, le particulier (ou le petit investisseur pour ne pas être trop simpliste) a de nombreux avantages : il peut aller sur des petites valeurs et se permettre d'attendre. Il n'est pas benchmarké à la fin de l'année.

Oui, il y a une logique de flux sur les petites valeurs (= petites capitalisations).
Mais pas que.

Par expérience, sur les daubasses et autres décotes manifestes sur actifs tangibles, divers événements peuvent accompagner une hausse significative du titre :

- sortie de la cote par l'actionnaire majoritaire avec une belle prime ;

- rachat par un concurrent qui connait la vraie valeur des actifs et saura les valoriser ;

- une vente partielle d'actifs (terrains / immeubles) qui permet de mettre la société en avant ;

- un gros dividende inattendu par le marché ;

- ...


Les possibilités sont nombreuses. Mais impossible pour un gérant de les défendre devant un comité : quid de l'horizon ? Impossible de calculer une probabilité de réalisation de l'événement. Alors que le petit investisseur, en diversifiant suffisamment, et en étant patient, sera largement récompensé s'il va sur ces valeurs.

Conclusion : surtout ne pas se priver pour aller sur un terrain de chasses où il y a moins de concurrents !

Le particulier > gérant de fonds ?

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, mercredi 07 mars 2018, 19:16 (il y a 228 jours) @ Franckchen
édité par Graham, mercredi 07 mars 2018, 19:21

Bonsoir,

Nous sommes tout à fait d'accord pour l'essentiel.

Dans l'absolu, l'investisseur particulier n'a, la très grande majorité du temps, aucun avantage à parier sur les grandes capitalisations où le marché est la plus part du temps assez efficient et où les gérants de fonds disposent d'un meilleur accès à l'information. Mais ce n'est pas toujours vrai. Lors des grandes perturbations, les krachs des trente dernières années, les marchés sur les grandes capitalisations obéissaient aussi à une logique de flux conditionnée par la peur.

Sur les petites capitalisations, il a un avantage très net. Nous l'avons exposé. La rationnalité voudrait que l'investisseur n'investisse que là où il possède un avantage net, c'est-à-dire sur les petites capitalisations.

Il faut néanmoins nuancer. Dans les périodes de krach, les logiques de flux sont amplifiées sur ces marchés étroits et rendus plus illiquides encore. On pourrait se dire que ce n'est pas bien grave puisqu'aucun krach ces trente dernières années n'a eu de conséquences durables. La nuance est que nous avons oublié qu'il pourrait en être radicalement autrement dans l'avenir. Si on revient à 1929, on observe que les petites capitalisations ont eu énormément à souffrir. Nombreuses sont celles qui ont périclité par défaut de trésorerie. L'argent devient rare.

Miser sur les petites capitalisations, dès lors, comporte un risque rare qui est celui de la très grande crise économique aux conséquences durables sur plus d'une décennie. Il faut en avoir conscience et c'est la seule restriction à apporter.

Pour se prémunir contre ce risque, l'investisseur particulier n'a d'autre choix que de réduire son exposition aux petites valeurs. S'il opte pour ce choix, il réduira également sa performance. C'est le corolaire. Ce choix ne se discute pas vraiment. Cela dépend de chacun: accepte-je de risquer plus pour augmenter ma performance? Le plus rationnel dans le cas de cette option me semble de miser, pour la fraction dédiée aux grandes capitalisations, sur des fonds indiciels à faibles frais et mieux encore de façon progressive, dans la mesure où sur de plus grandes capitalisations l'investisseur particulier ne dispose d'aucun avantage.

--
[image]





Graham

Les petites, les grosses...

par Bimbo, jeudi 08 mars 2018, 07:57 (il y a 228 jours) @ Graham

J'ai vraiment lu en archi-biais (juste Franck du souchen que j'm'en mets un bon coup derrière la cravate), désolé. Je suis sur le foot en ce moment. Aahahah le PSG, tout ce tintaneymar pour en arriver là. La puta de Madrid, de la cata, rit ! :-D

Ouais bof, les petites valeurs qu'on accumule tout seul, que c'est bien et que c'est comme ça qu'on devient riche. Ou pauvre. Question de sélection, de bol, de tendance de fond, etc.

Reprenez tous nos grands maîtres du jeu et allez faire un tour sur leurs scores de "quand ça s'inverse". C'est Waterloo morne plaine + Bérézina sans vaseline. Tu peux rien vendre, t'es scotché avec des trucs qui dégringolent. Non seulement tu te coupes un bras, mais faudra changer la prothèse. Alors je sais on a des gars ici qui ont des boules de cristal, qui connaissent tous les managers et leurs secrétaires, et qui savent que tel ou tel marché va prendre du feu de Dieu qui s'en fout depuis Nietzsche qui l'a liquidé.

Les petites, les grosses >>> même combat.

Ai-je bien choisi et surtout pourquoi ? Ce que je croyais quand j'ai acheté est-il toujours vrai maintenant ? Et quelle est la tendance de fond du ou des marchés au moment où je reufléchis. Si ça baisse partout, attendons que ça remonte.

Et pis quand ça monte, pourvou que ça doure !

Les petites, les grosses...

par derfel, jeudi 08 mars 2018, 10:46 (il y a 228 jours) @ Bimbo
édité par derfel, jeudi 08 mars 2018, 10:49

C'est sûr que lorsque tout se casse la figure, des petites valeurs avec un volume de 10K en journalier te laisse subir la baisse d'autant plus que tu as du mal à en sortir proprement.
Je pense que tout est question de timing.
Ce genre de valeurs surperforment quand tout monte et sousperforment quand tout descent.
Entre deux, il y a est phases neutres. J'ai d'ailleurs une question : si krach il devait y avoir, une fois que le marché redémarrera, faut il investir de suite dans des petites valeurs ou privilégier le rebond des sbf 120 ?

Les petites, les grosses...

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, jeudi 08 mars 2018, 23:46 (il y a 227 jours) @ derfel
édité par Graham, jeudi 08 mars 2018, 23:50

Ce genre de valeurs surperforment quand tout monte et sousperforment quand tout descent.

C'est la logique de flux.

Les liquidités reviennent dans les petites valeurs dans un deuxième temps. C'est ce que dit la théorie. Je n'ai pas observé cela. Il n'y a pas eu de très grave crise à longue période depuis plus de quarante ans en France. Il faudrait voir dans ce cas. Je parie que la théorie a juste.

Où ira ou n'ira pas l'argent, qui plus est rare. Ce n'est pas compliqué à deviner. Il n'ira pas dans les petites valeurs qui alors feront défaut les unes après les autres, faute de tresorerie

--
[image]





Graham

Les petites, les grosses...

par Nico36 @, vendredi 09 mars 2018, 20:22 (il y a 226 jours) @ Graham

Le mieux, c'est quand même les petites qui deviennent des grosses ensuite :-D
Ceux qui arrivent à les dénicher, respect, car c'est là où les plus belles performances se font -comme d'ailleurs les dossiers en recovery, risqués mais potentiellement explosifs.

Il est vrai que les smalls réagissent plus fortement que les grosses dans les variations du marché, ce que j'ai observé aussi.
Mais après, faut voir sur le LT, en incluant les phases d'euphorie et celles de déprime, et bien si on moyennise les deux, on aura quand même une surperformance des petites.
Il suffit de reprendre l'indice du second marché et maintenant cac small et de comparer au cac dividendes réinvestis... Dommage quand même qu'il n'y avait pas d'indice euronext C (ou, maintenant, euronext access et growth).

Perso, j'ai commencé la bourse en 2002 en investissant sur une grosse bien connue sur la cote une valeur père de famille me disait on, ce qui ne m'a pas empêché de prendre le bouillon à -40%. Avant que mon mentor ne me fasse découvrir l'intérêt de choisir des petites, la belle aventure Gameloft, et ce precepte ne m'a plus jamais quitté.


Pour les grosses, la lecture d'un bilan et d'un compte de résultat est souvent un exercice impossible avec la complexité de la structure. Les petites, c'est plus simple, pas besoin d'être un expert comptable pour y arriver en général.
Après, c'est vrai qu'il y a un monde entre les grosses qui valent des milliards et des micro structures sur le marché libre qui ne cotent que quelquefois par an avec des carnets d'ordre vide. C'est ce monde là qui me semble à la portée des investisseurs particuliers à la quête de belles performances. Un monde à explorer, défricher, tel un aventurier à la quête du graal ;-)

Les petites, les grosses...

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, jeudi 08 mars 2018, 23:17 (il y a 227 jours) @ Bimbo

Qu'est-ce que tu râles Bimbo? On dit la même chose. Sauf que je dis qu'il arrivera bien un moment où cela ne remontera pas aussi facilement que ces trente dernières années.
Et puis d'abord le foot c'est naze. Moi j'ai eu la chance gamin de pouvoir être dans les vestiaires avec Platoche,
Giresse, Beckenbauer. J'ai même , poussin, eu pour entraîneur un joueur de seconde zone qui finit grand entraîneur et qui se nomme Wenger. J'ai eu la chance de jouer contre une equipe nationale allemande et de foutre trois buts devant 20.000 personnnes: l'extase. Puis j'ai decroche a 17 ans. A 22 ans j'etais clodo. Le foot c'est une histoire de naze. Mais bon toi tu es malin tu regardes du foot et fait du stock picking facile. Dis-moi combien de kopeck tu as mise, après on pourra discuter. Moi je mise 30 fois ma paye annuelle

--
[image]





Graham

Fil RSS du sujet
powered by my little forum